Développer son épargne au moyen d’une assurance-vie : comment s’y prendre ?

Un projet d’investissement exige une analyse approfondie de sa situation et de ses besoins sur le moyen comme sur le long terme. En fonction de ces éléments, l’investisseur saura choisir un placement qui lui convient et faire une meilleure projection de son épargne au fil des années.

Il existe aujourd’hui plusieurs façons de placer ses capitaux dans le but de percevoir des compléments de revenus, de financer sa retraite ou d’assurer une meilleure qualité de vie à sa succession. L’immobilier, le livret A et l’assurance vie se positionnent en tête de liste des placements préférés des Français.

L’assurance vie tout particulièrement, retient l’attention des investisseurs à travers ses performances et ses capacités à pérenniser et à accroître les revenus à chaque étape de la vie.

Ce qu’est l’assurance vie

On définit le plus fréquemment une assurance vie comme un contrat d’épargne donnant le droit à l’épargnant d’un versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement tel que le décès ou l’existence de dommages. On parle plus communément d’une assurance décès.

Mais si on évoque le motif de vie, il s’agit plutôt d’alimenter un fonds à titre d’assurance retraite. Et c’est là tout son intérêt. L’assurance vie a ainsi beau être une garantie de prévoyance en cas de dommages ou d’événements inattendus, c’est aussi une alternative incontournable pour fructifier son épargne.

Quels sont ses intérêts ?

L’assurance vie consiste d’une part, à verser des capitaux de façon périodique et de les encaisser à une échéance préétablie ou au moment de sa retraite. D’autre part, elle permet d’attribuer les sommes versées à ses héritiers en cas de succession ou à des bénéficiaires nommément désignés par son soin. Ce qui à long terme, sous-entend une garantie de revenus fiables et sécurisés.

Cependant derrière ces principes, ce type d’assurance a une visée plus stratégique. L’objectif est d’obtenir une fiscalité avantageuse en respectant des conditions de transactions clairement définies et mieux, pour fructifier son épargne en optant pour d’autres investissements associés.

Une couverture efficace pour une épargne multisupport

En raison de ses avantageux fiscaux, l’assurance vie peut-être une option performante pour héberger d’autres placements. C’est le cas de l’épargne multisupport qui autorise à la fois de recourir à un support en fonds euro et aux supports d’investissement dans des actions ou dans l’immobilier. La différence entre les deux réside sur le niveau de risque du capital investi.

L’épargnant peut également miser sur les actions, par le moyen desquels il est susceptible de réaliser des bénéfices substantiels et bénéficier d’une exonération d’impôts satisfaisante. Dans le cas des SCPI, elle apparaît comme une solution efficace d’allègement fiscal pour les contribuables fortement imposés grâce aux techniques d’imposition qui sont définies sur les bases d’imposition de l’assurance elle-même.